dimanche 1 mars 2015

Star Trek Online : La sympathie d'un F2P.



     Entre deux articles à la tonalité technique, il est peut-être bon de glisser une petite présentation, certes un peu subjective, sur un « free to play » que j'affectionne et qui aura l 'avantage de nous détendre jusqu'à la prochaine lecture sur la structuration du mode SOLO dans les jeux vidéo.


QUOI ! STAR TREK ? MAIS C'EST HYPER KITCH !!!!!

      Je sais, je sais ……
     Je vous entends déjà ( ou je le suppose, plutôt ), Vous allez me dire que dans le style séparation des gentils et des méchants, Star Trek représente un cas d'école et que les intrigues y sont quasiment toujours prévisibles. J'oublie bon nombre de critiques parfois justifiées que l'on pourrait ajouter à mes propos. Mais, personnellement, j'aime cet univers car, malgré cette simplicité qui le caractérise sans doute, il présente à mes yeux un attribut important : ce jeu présente une face « positive » dans le monde du jeu vidéo. Tout comme les films ou les séries du même nom, ce regard presque caricatural où l'on reconnaît les gentils et les méchants rien qu'au premier coup d’œil, à la musique qui les accompagne ou aux dialogues confinant parfois à une philosophie extraterrestre qui nous échapperait ( pour ma part, du moins ) dégage une atmosphère générale agréable, plaisante et je serais sincèrement surpris que, sur cette base, on puisse y trouver quelque chose à redire.


     Rassurez-vous, mon apparente naïveté n'ira pas jusqu'à me faire oublier que je suis en face d'un jeu qui tire son épingle d'un nom sous copyright et qui, autrement, aurait pu s'appeler Truc Online ou Bidule Online. De même, la structure F2P, bien que présente de manière discrète, nous rappelle que des Euros, ou toute autre monnaie bien réelle, peuvent s'engouffrer dans la virtualité d'un programme de jeu, .


     Sans doute dois-je être un peu fan, à mon corps défendant.


STAR TREK, TOUT LE MONDE CONNAÎT !

      Hé, hé, comme ça, je n'aurai pas à vous présenter le contexte …..
     Néanmoins, dans le jeu et au jour d'aujourd'hui, vous pouvez vous incarner en tant que capitaine dans trois factions différentes : Starfleet, Klingon ou Romulien. Pour faire court, vous développez des capacités, possédez un équipage, des officiers, un ou plusieurs vaisseaux spatiaux et vous pouvez même appartenir à une flotte. Ensuite, libre à vous de répandre la bonne parole dans les différents secteurs de l'univers connus. Bref, jusque là, rien de bien neuf vis à vis de bon nombre d'autres jeux vidéo.

      Par contre, et cela n'est pas négligeable, Star Trek Online est un jeu qui a sacrément évolué tout au long de son existence. En effet, depuis ses débuts, STO ( pour les intimes ) a connu de sacrées évolutions passant par le développement de zones de jeu supplémentaires, de nouveaux scénarios leur étant associés et des évolutions non négligeables quant à la gestion de nos personnages et vaisseaux. Sur ce rythme de fond le plus souvent annuel se greffe des changements prenant en compte quelques remarques des joueurs. Je ne parle pas, bien sur, des bugs qui sont corrigés au fur et à mesure de l'évolution du jeu. Bref, le jeu est suivi. Pour ma part, les deux problèmes que j'ai rencontré se sont corrigés d'eux-mêmes en une journée.

     Une élément que j'affectionne bien que je ne l'ai pas utilisé est la « foundry ». Il s'agit de la possibilité pour le joueur de réaliser lui même des missions ou petites histoires intégrables au jeu principal. Les quelques recherches que j'ai réalisé sur l'utilisation de cet éditeur m'ont mené sur des vidéos en anglais sur YouTube mais l'outil a l'honneur d'exister. Je pense d'ailleurs que cette approche dans les jeux vidéo multijoueurs devrait être systématique, l'idéal étant d'accéder à un éditeur intelligible ne nécessitant pas quarante années d'études supérieures. D'ailleurs, je ne crois pas que cela soit le cas pour Star trek Online puisque ma pauvre cervelle a globalement compris les vidéos de Mr YouTube.


C'EST LE JEU PARFAIT, ALORS !

    Bien sur que non, ne serait-ce que par la différence des goûts de chacun. Il possède bien évidemment quelques petits défauts. Tout d'abord, pour les francophones, les traductions sont parfois …. incomplètes, une partie d'écran étant en français tandis que l'autre partage la langue de Shakespeare. Pour l'anecdote, dans la dernière mise à jour relative au quadrant Delta, un des personnages présente des propos magnifiques tandis que l'écran affiche quelque chose du style « propos d'introduction ». Cela n'est pas des plus gênants dans la mesure ou, finalement, tous les méchants finissent indiqués en rouge mais je pourrai comprendre que l'on puisse en être gênés.

     Ensuite, il faut bien avouer que les missions sont quelques peu répétitives. Du travail a bien été réalisé depuis les premières versions du jeu, les programmeurs ont amorcé des pistes afin de briser une éventuelle sensation de monotonie, les instances cherchent bien a engendrer leur lot de variations mais je ne nierai pas que le côté spatial du jeu est un peu faiblard sur ce point même si, par contre, les contacts au sol ont bien évolué. Je pense que les développeurs n'ont pas encore planché sur ce problème ( opinion personnelle ).

     Un conseil : si vous désirez télécharger le jeu, ne passez pas par le lanceur ARC proposé par STO. Quasiment une fois sur trois, le jeu présentait des problèmes de configuration ou ne se lançait pas. Privilégiez la plate-forme STEAM avec laquelle, jusqu'à maintenant et avec STO, je n'ai rencontré aucun problème. 


EN CONCLUSION ?

   - F2P de la famille où l'on peut jouer honorablement sans avoir à payer à chaque croisement de rue les derniers phaseurs à la mode ou la nouvelle trottinette atomique autorisant la continuation de la mission en cours,
   - Jeu suivi par les équipes de développement qui apporte régulièrement son lot de nouveautés autant ans la gestion des personnages que dans l'apparition de nouveaux scénarios ou nouvelles instances,
   - Une « foundry » qui permet aux joueurs d'insérer leurs missions dans le jeu,
   - Missions spatiales un peu répétitives.

     Personnellement j'aime STO car c'est un jeu que j'estime calme. Bien sur, si vous préférez les FPS, je ne crois pas que ce jeu s'adresse à vous. Néanmoins, rien ne vous empêche de regarder une vidéo sur son gameplay.

    Je terminerai par ces quelques mots : LLAP, Mr Spock.

    En vous remerciant de votre lecture. Suite au prochain épisode........